Offre de stage 6 mois- Juin/Novembre 2021 : “Analyse de la circulation des savoirs et des pratiques en matière d’urbanisme temporaire et transitoire”

Contexte du stage :

Le stage s’inscrit dans le cadre du programme de recherche UrbaTime « Les temps de l’urbanisme durable », d’une durée de cinq ans (2018-2023) coordonné par Sandra Mallet (MCF HDR, Université de Reims), et financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche).

L’objectif du programme est de comprendre la manière dont est posée la question du temps dans les projets urbains. Une analyse transversale de différentes conceptions urbanistiques contemporaines proposant de penser autrement le rapport de l’aménagement au temps est opérée. Cette étude est essentielle dans le cadre de la construction d’un urbanisme durable car : 1/ l’étude de la ville durable et de l’urbanisme durable est rarement envisagée sous l’angle du temps, alors la notion de durabilité appelle à une réflexion sur le temps ; 2/l’affirmation du développement durable dans la production et la gestion des espaces urbains va de pair avec la montée en puissance de certaines conceptions urbanistiques telles que l’urbanisme temporaire, flexible, tactique, éphémère ou réversible, qui sont fondées sur des temporalités courtes ou reconsidèrent les phases traditionnelles des projets urbains.

La diffusion et le succès de ces conceptions témoignent d’une transformation des rapports au temps des aménageurs. Trois hypothèses sont posées : (H1) le temps constitue un élément clé de la construction de la ville durable ; (H2) les conceptions urbanistiques étudiées renouvellent la pensée sur le temps en urbanisme. Les nouvelles conceptions, temporalisées, mettent en évidence combien le temps s’affirme comme ressource stratégique ; (H3) ces conceptions permettent de renforcer la durabilité des systèmes urbains.

Le projet propose un dispositif méthodologique orignal centré sur les mécanismes de construction des temps par les acteurs ainsi que leurs arbitrages. Il s’articule autour de trois entrées pour l’analyse : (1) l’étude de l’élaboration et circulation des savoirs, (2) l’étude de la fabrique des temps du projet par les jeux d’acteurs, (3) l’étude des effets socio-spatiaux dans la durée. Le stage s’inscrit dans la première entrée.

STUN Camp 2019

©Cécile Levasseur

Objectifs du stage et missions :

Le stage vise à fournir une aide à l’analyse de la circulation des savoirs et des pratiques en matière d’urbanisme temporaire et transitoire. Il comprend deux missions.

  • La première vise l’étude du réseau STUN (Social Temporary Urbanism Network), en particulier à travers la participation à un STUN Camp à l’été 2021 à Bruxelles, en lien avec l’association Communa. Cela induit la réalisation d’observations participantes, de photographies, ainsi que la réalisation d’entretiens ;
  • La seconde mission portera sur l’analyse des guides d’urbanisme temporaire et transitoire produits par les villes et mis à disposition sur Internet. Il s’agira d’analyser de leur contenu (texte, images, références, bibliographie), leurs objectifs, ainsi que leurs modalités de production, leur réception, leurs utilisations, etc. Des entretiens semi-directifs seront réalisés avec les concepteurs et auteurs de ces guides.

STUN Camp 2019

©Daniel Parnitzke

Livrables :

  • Comptes-rendus d’observations
  • Retranscription d’entretiens
  • Analyse de contenu

Connaissances et compétences :

  • Master en urbanisme et aménagement, en géographie, en sociologie ou en ethnologie
  • Anglais courant
  • Intérêt pour l’urbanisme et connaissances dans le domaine
  • Connaissance de méthodes d’enquêtes qualitative : observation participante et entretien
  • Aisance relationnelle
  • Capacité d’écoute et d’observation
  • Capacités rédactionnelles et d’analyse
  • Un intérêt pour l’anthropologie des savoirs ou la sociologie des sciences serait un plus.

Conditions d’accueil :

  • Durée du stage : 6 mois, de juin à novembre 2021 ;
  • Organisme d’accueil : Laboratoire Habiter (EA2076), Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) ;
  • Rémunération : selon tarif légal en vigueur
  • Encadrement : le/la stagiaire sera encadré par Yann Calbérac et Sandra Mallet. Une réunion hebdomadaire sera prévue a minima pour échanger sur l’avancement du travail d’enquête et d’analyse ;
  • Conditions matérielles :
    • Le/la stagiaire disposera d’un bureau équipé au sein du laboratoire Habiter (Campus Croix Rouge, URCA). Il pourra être réalisé en présentiel ou en distanciel ;
    • Le/la stagiaire participera à un STUN Camp d’une durée de 10 jours, à l’été 2021, à Bruxelles, ce qui induit la connaissance et l’intégration aux conditions matérielles offertes par le camp (hébergement sous tente, ). Si le camp ne peut se tenir, le/la stagiaire réalisera un séjour au sein de l’association Communa, localisée à Bruxelles

Pour en savoir plus sur :

STUN Camp 2019

©Anna Ternon

CV et lettre de motivation à transmettre aux deux encadrants du stage :

 

La date limite d’envoi des dossiers de candidature est fixée au 8 mars 2021


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Arnaud Mège (16 février 2021). Offre de stage 6 mois- Juin/Novembre 2021 : “Analyse de la circulation des savoirs et des pratiques en matière d’urbanisme temporaire et transitoire” UrbaTime. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v3a2


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search