Soutenance de Mémoire

Charlotte Dietlin a soutenu son mémoire de master 2 Aménagement et développement durable des territoires, Université Jean Moulin Lyon III, le 26 novembre 2020.

Directeur de mémoire :

Thomas Zanetti (MCF, Univ. Lyon 3 Jean Moulin, EVS).

Examinateurs :

Céline Burger (MCF, URCA, Habiter) ;

Arnaud Mège (Postdoctorant, URCA, Habiter).

Référence :

Charlotte Dietlin. (2020), “L’intégration des projets temporaires aux politiques urbaines locales : quel impact sur les temporalités de l’aménagement ? Étude de cas de l’insertion des projets d’urbanisme transitoire dans les politiques d’aménagement de la Métropole du Grand Lyon”, Mémoire de master 2 Aménagement et développement durable des territoires, sous la direction de Thomas Zanetti, Université Jean Moulin Lyon III.

Résumé :

Les projets temporaires correspondent à des occupations à durée déterminée qui s’effectuent à travers une convention d’occupation temporaire ou un bail précaire. Ils résultent d’un accord entre le propriétaire d’un lieu vacant et des porteurs de projets, en quête d’espaces différents de ceux proposés sur le marché de la location de biens immobiliers (IAU île de France, 2018). Les projets temporaires sont initiés dans le but d’expérimenter de nouveaux usages, sur des terrains en friche ou vidés de leur activité. Urbanisme transitoire, occupation temporaire, urbanisme tactique ou encore projet éphémère… tous ces concepts faisant référence au temps semblent de plus en plus présents dans les projets d’urbanisme ou dans les analyses des théoriciens et chercheurs en aménagement, en urbanisme ou encore en sociologie. Aussi, ces nouvelles façons d’occuper le temps et l’espace semblent de plus en plus proposées dans les milieux urbains car elles peuvent répondre au problème d’espace en ville, en optimisant l’usage des lieux abandonnés. Pour ce mémoire, la recherche prend appuie sur le cas de la Métropole de Lyon, qui a connu depuis une dizaine d’année l’émergence de plusieurs projets temporaires. Quatre projets lyonnais ont notamment été choisi pour réaliser ce travail : les Halles du faubourg, Le bâtiment U de La Duchère, L’Autre Soie et le projet Habitons Mazagran.  Ils proposent des espaces aux temporalités différentes de celles précisément planifiées dans les projets d’aménagement classiques. L’objectif de ce travail est de comprendre comment ces projets alternatifs s’insèrent dans la politique urbaine, puis comment ils font évoluer les temps de l’aménagement.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Arnaud Mège (12 mars 2021). Soutenance de Mémoire. UrbaTime. Consulté le 14 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/v3a3


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search